Les fameuses tendinites

En tant qu’ostéopathes, les gens viennent nous voir pour soulager leurs douleurs, souvent après avoir attendu longtemps après que celles-ci se soient développées. Ils entrent dans mon bureau et disent: «est-ce tu penses qu’il s’agit d’une tendinite?»Sinon la phrase :« j’ai une tendinite, je le sens, mon beau-frère a eu la même chose». Après avoir mis les gens en garde contre l’auto-diagnostic, nous procédons à une évaluation. Si l’ostéopathe soupçonne une tendinite, il vous référa à votre médecin pour une évaluation de votre situation (besoin en médicament, en physiothérapie ou peut-être d’un arrêt de travail?). Cela ne l’empêchera pas toutefois de débuter un traitement.

Un tendon constitue l’attache du muscle sur l’os. Il permet au muscle de transmettre le mouvement à l’os, donc à l’articulation. C’est un peu une courroie de transmission. Il est fait de fibre de collagène, peu vascularisé. Toutefois énormément de nerfs l’innervent parce que ceux-ci vont informer notre cerveau de la position du tendon et de la force exercée sur lui. Il est rigide et peu flexible.

Voyons maintenant comment naissent les tendinites. Elles peuvent être essentiellement associé à un trauma violent, une seule fois, ou plutôt à de la surutilisation, donc des micro-traumas répétés. La surtulisation est beaucoup plus fréquente, pensez à tous les sportifs qui font encore et encore le même mouvement ou les travailleurs manuels qui font toujours la même tâche ou qui utilisent des outils vibratoires (induisant encore et encore les mêmes micro-traumas).

Donc en résumé, si vous avez une douleur qui naît après avoir fait une activité répétée, la tendinite est une option possible mais évitez de vous auto-diagnotiquez. Consultez votre ostéopathe ou médecin et en cas de doute, appliquez de la glace, 20 min par tranche d’une heure.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *